• boutonGenresAlt
  • boutonGenresAlt
  • boutonGenresAlt
  • boutonGenresAlt
  • boutonGenresAlt
  • boutonGenresAlt
  • boutonGenresAlt
  • boutonGenresAlt
Recherche RECHERCHE AVANCEE
S'inscrire a nos lettres d'informations
  • 1 CD Classique - 8572032
  • Krzysztof Penderecki

    Credo

Prise de Son d'Exception Choc de Classica 5 de Diapason
En magasins : 8,24 
En direct ici : 7,29 

Soit une remise de 10%

Ajouter au panier
Ajouter a mes envies
EN STOCK. Départ entrepôt : DÈS LUNDI.
 
Frais de port : 2,99 € par commande.
OFFERTS à partir de 55,00 € (en France métropolitaine).

 
Référence : 8572032 0747313203277 - 1 CD 56:27 - DDD - Enregistré du 29 septembre au 1 octobre 2008 (Credo) et le 9 septembre 2008 (Cantata in honorem Almae Matris) en la Salle Philharmonique de Varsovie - Notes en anglais avec les textes chantés en latin ou polonais et traduction anglaise
En vente sur ce site depuis le 30 septembre 2010
Date parution numérique : 7 septembre 2010
  • Pour commander par téléphone :
  • 0892 259 770 (0,34 €/mn)
  • From Outside France (only) please dial +331 49269770
    English spoken
Imprimer cette page Imprimer cette page | Envoyer à un ami Envoyer à un ami | Nouveautés Naxos en RSS Recevoir les nouveautés Naxos en RSS
Publier :   Publier sur Facebook  |   Publier sur Delicious  |   Publier sur Digg  |   Publier sur Wikio  |   Publier sur Scoopeo  |   Publier sur Blogmarks  |   Publier sur Myspace  |   Publier sur Technorati  |   Publier sur Twitter  |   Ajouter un favori Google  |   Ajouter un favori LiveMSN  |   Publier sur Yahoo
Cliquez ici pour télécharger le catalogue Naxos 2014 au format PDF


Krzysztof Penderecki (né en 1933)

Credo (1998)
Cantata in honorem Almae Matris Universitatis Iagellonicae sescentos abhinc annos fundatae (1964)


Iwona Hossa & Aga Mikołaj, sopranos
Ewa Wolak, alto
Rafał Bartmiński, ténor
Remigiusz Łukomski, basse
Chœur de garçons de Varsovie
Chœur & Orchestre Philharmonique de Varsovie
Direction Antoni Wit

ontrairement aux (grands) musiciens du passé dont le langage a constamment évolué vers plus de hardiesse, plus de complexité, bon nombre de compositeurs de l’Après-guerre ont parcouru le chemin inverse. Adeptes – ou victimes – de l’avant-gardisme obligatoire pur et dur, ils ont fini par abandonner ce langage, l’estimant trop stérile et inexpressif. Penderecki représente sans doute l’un des exemples les plus spectaculaires ; de ses premières œuvres résolument modernistes des années 60, il en est revenu à la tonalité, à la modalité, aux accords parfaits, à la ligne mélodique, à la clarté architecturale. Et curieusement, ces dernières œuvres n’en semblent pas moins modernes ; disons qu’elles reprennent le flambeau de la musique du passé et le transmettent aux générations futures.

    Son Credo de 1998 se place résolument dans cette lignée de la nouvelle modernité. On comparera avec la Cantate de 1964, donnée en fin de CD, pour saisir le chemin parcouru par Penderecki. Cela dit, la Cantate pouvait sembler iconoclaste dans la Pologne post-stalinienne de 1964, mais dans le monde occidental, elle s’inscrivait dans un langage modérément violent, tout au plus. Cela reste un beau moment de musique d’aujourd’hui.

 

Votre compte