• boutonGenresAlt
  • boutonGenresAlt
  • boutonGenresAlt
  • boutonGenresAlt
  • boutonGenresAlt
  • boutonGenresAlt
  • boutonGenresAlt
  • boutonGenresAlt
Recherche RECHERCHE AVANCEE
S'inscrire a nos lettres d'informations
  • 1 CD Classique - 8570995
  • Antonin Dvorak

    Symphonie n°6

En magasins : 8,24 
En direct ici : 7,29 

Soit une remise de 10%

Ajouter au panier
Ajouter a mes envies
EN STOCK. Départ entrepôt : DÈS LUNDI.
 
Frais de port : 2,99 € par commande.
OFFERTS à partir de 55,00 € (en France métropolitaine).

 
Référence : 8570995 0747313099573 - 1 CD 68:19 - DDD - Enregistré en "live" en mars 2008 et mars 2009 au Joseph Meyerhoff Symphony Hall, Baltimore, Maryland (États-Unis) - Notes en anglais
En vente sur ce site depuis le 25 novembre 2010
Date parution numérique : 2 novembre 2010
  • Pour commander par téléphone :
  • 0892 259 770 (0,34 €/mn)
  • From Outside France (only) please dial +331 49269770
    English spoken
Imprimer cette page Imprimer cette page | Envoyer à un ami Envoyer à un ami | Nouveautés Naxos en RSS Recevoir les nouveautés Naxos en RSS
Publier :   Publier sur Facebook  |   Publier sur Delicious  |   Publier sur Digg  |   Publier sur Wikio  |   Publier sur Scoopeo  |   Publier sur Blogmarks  |   Publier sur Myspace  |   Publier sur Technorati  |   Publier sur Twitter  |   Ajouter un favori Google  |   Ajouter un favori LiveMSN  |   Publier sur Yahoo
Cliquez ici pour télécharger le catalogue Naxos 2014 au format PDF


Antonín Dvořák (1841–1904)

Symphonie n° 6 en ré majeur, op. 60
Nocturne en si majeur, op. 40
Scherzo capriccioso, op. 66

Orchestre Symphonique de Baltimore
Direction Marin Alsop

ymphonie de Dvořák », cela implique presque automatiquement Symphonie du Nouveau Monde ou, à la limite, la Huitième. Quant aux autres… quasiment inconnues au bataillon, rarement jouées par les orchestres de France, de Navarre et d’ailleurs. Voici donc la Sixième, dont une majorité de mélomanes reconnaîtront sans doute au moins le fameux Scherzo, à défaut de se souvenir du reste. Est-ce donc que cette symphonie, ainsi que la majorité des autres de Dvořák, manque de caractère ? Que nenni ! L’œuvre, de 1880 – la grande maturité donc – connut d’emblée une grande célébrité européenne, et si la parenté avec la Seconde de Brahms n’est un secret pour personne, il s’agit bien d’un moment de musique purement tchèque. Pas seulement de par le Scherzo, un « Furiant » paysan typiquement bohémien, mais aussi avec le merveilleux thème principal du premier mouvement, et l’atmosphère si intimement centre-européenne.

    En complément de programme, Marin Alsop – la Dame de Fer de la direction d’orchestre états-unienne – nous propose le Scherzo capriccioso de 1883, l’une de ses œuvres isolées les plus célèbres, et le bien plus rare Nocturne, originalement conçu comme mouvement lent de son Quatrième quatuor, puis réécrit pour violon et piano avant d’être remanié pour orchestre à cordes.

 

Votre compte