• boutonGenresAlt
  • boutonGenresAlt
  • boutonGenresAlt
  • boutonGenresAlt
  • boutonGenresAlt
  • boutonGenresAlt
  • boutonGenresAlt
  • boutonGenresAlt
Recherche RECHERCHE AVANCEE
S'inscrire a nos lettres d'informations
  • 1 CD Classique - 8570783
  • Sergueï Liapounov

    Concertos pour piano n°1 & 2 - Rapsodie sur des thèmes ukrainiens

En magasins : 8,24 
En direct ici : 7,29 

Soit une remise de 10%

Ajouter au panier
Ajouter a mes envies
EN STOCK. Départ entrepôt : DÈS LUNDI.
 
Frais de port : 2,99 € par commande.
OFFERTS à partir de 55,00 € (en France métropolitaine).

 
Référence : 8570783 0747313078370 - 1 CD 58:32 - DDD - Enregistré du 2 au 6 mars 2008 à la Radio-Télévision russe Kultura - Notes en anglais
En vente sur ce site depuis le 16 décembre 2010
Date parution numérique : 1 septembre 2010
  • Pour commander par téléphone :
  • 0892 259 770 (0,34 €/mn)
  • From Outside France (only) please dial +331 49269770
    English spoken
Imprimer cette page Imprimer cette page | Envoyer à un ami Envoyer à un ami | Nouveautés Naxos en RSS Recevoir les nouveautés Naxos en RSS
Publier :   Publier sur Facebook  |   Publier sur Delicious  |   Publier sur Digg  |   Publier sur Wikio  |   Publier sur Scoopeo  |   Publier sur Blogmarks  |   Publier sur Myspace  |   Publier sur Technorati  |   Publier sur Twitter  |   Ajouter un favori Google  |   Ajouter un favori LiveMSN  |   Publier sur Yahoo
Cliquez ici pour télécharger le catalogue Naxos 2014 au format PDF


Sergueï Liapounov (1859–1924)

Concertos pour piano
N° 1 en mi bémol mineur, op. 4
N° 2 en mi majeur, op. 38

Rhapsodie sur des thèmes ukrainiens, op. 28

Shorena Tsintsabadze, piano
Orchestre Philharmonique russe
Direction Dmitry Yablonsky

ontemporain de Puccini, Debussy, Strauss, Dukas ou Janáček, Sergueï Liapounov n’a jamais atteint la renommée des générations qui l’ont précédé – le Groupe de Cinq, Tchaïkovski, Rimski – ou suivi – Scriabine, Rachmaninov. Est-ce le résultat de cette position le derrière entre deux chaises, ou bien sa musique n’est-elle pas assez indiscutablement géniale pour brûler les planches… à l’auditeur de décider. Rimski-Korsakov, dont on connaît la dureté de la dent, avait jugé de certaines de ses œuvres de jeunesse qu’elles ne manquaient certes pas de noblesse, mais qu’il serait bien impossible d’y voir la moindre originalité, le langage oscillant continuellement entre Glazounov et son maître et mentor Balakirev. Mais pour qui n’est pas trop familier avec la musique de l’un et de l’autre, Liapounov offre bien des beautés, extraordinairement bien écrites pour le piano et l’orchestre, comme en témoignent ses deux concertos pour piano (respectivement 1890 et 1909) et la Rapsodie sur des thèmes ukrainiens de 1907.

    Plutôt que Glazounov et Balakirev, on y trouvera sans aucun doute l’influence de Liszt pour l’écriture pianistique, de Rachmaninov dans le traitement généreux de la thématique, et de Tchaïkovski en ce qui concerne l’architecture harmonique, en particulier de son Premier concerto.

 

Votre compte