• boutonGenresAlt
  • boutonGenresAlt
  • boutonGenresAlt
  • boutonGenresAlt
  • boutonGenresAlt
  • boutonGenresAlt
  • boutonGenresAlt
  • boutonGenresAlt
Recherche RECHERCHE AVANCEE
S'inscrire a nos lettres d'informations
  • 1 CD Classique - 8570703
  • Nicolò Paganini

    Arrangements de Fritz Kreisler pour violon & piano

En magasins : 8,24 
En direct ici : 5,83 

SOLDES : -30%

Ajouter au panier
Ajouter a mes envies
EN STOCK. Départ entrepôt : CE JOUR.
 
Frais de port : 2,99 € par commande.
OFFERTS à partir de 55,00 € (en France métropolitaine).

 
Référence : 8570703 0747313070374 - 1 CD 60:20 - DDD - Enregistré du 28 au 30 juin 2008 au Studio Glenn Gould de CBC à Toronto (Canada) - Notes en anglais
En vente sur ce site depuis le 26 août 2010
Date parution numérique : 3 août 2010
  • Pour commander par téléphone :
  • 0892 259 770 (0,34 €/mn)
  • From Outside France (only) please dial +331 49269770
    English spoken
Imprimer cette page Imprimer cette page | Envoyer à un ami Envoyer à un ami | Nouveautés Naxos en RSS Recevoir les nouveautés Naxos en RSS
Publier :   Publier sur Facebook  |   Publier sur Delicious  |   Publier sur Digg  |   Publier sur Wikio  |   Publier sur Scoopeo  |   Publier sur Blogmarks  |   Publier sur Myspace  |   Publier sur Technorati  |   Publier sur Twitter  |   Ajouter un favori Google  |   Ajouter un favori LiveMSN  |   Publier sur Yahoo
Cliquez ici pour télécharger le catalogue Naxos 2014 au format PDF


Nicolò Paganini (1782–1840)

Arrangements pour violon & piano de Fritz Kreisler

Rondo La campanella du Concerto pour piano & orchestre n° 2 en si mineur, op. 7
Introduction et Variations sur "Non più mesta" de La Cenerentola de Rossini, op. 12
Moto perpetuo, op. 11
Caprice en si bémol majeur, op. 1 n° 13
Caprice en ré majeur, op. 1 n° 20
Le streghe, op. 8
Caprice en la mineur, op. 24 n° 1
Introduction et Variations sur "Di tanti palpiti" de Tancredi de Rossini, op. 13

Philippe Quint, violon
Dmitriy Cogan, piano


n siècle sépare la naissance de Paganini et celle de son présent arrangeur, Fritz Kreisler. Mais tous deux connurent une carrière internationale de soliste virtuose, tous deux composèrent des œuvres brillantes à leur usage et la gloire de leur technique. Et nul doute que si Kreisler était né en 1782 et Paganini en 1875, c’est ce dernier qui aurait allègrement transtraficoté les pièces de son illustre prédécesseur ! Plus que des transcriptions, ce sont là pour certaines des réécritures, en particulier dans les cas des trois Caprices – initialement conçus pour violon seul. Kreisler rajoute un accompagnement de piano brahmsien, comme le fit Schumann pour les 24 Caprices, mais lui n’hésite pas à modifier quelque peu la partie de violon.

    Chacune de ces petites perles possède son charme, et si ce n’est pas la plus grande musique qui soit au monde, elle est ici jouée avec une incandescente conviction par Philippe Quint (* 1974), violoniste né soviétique comme son nom ne l’indique pas, maintenant citoyen états-unien.

 

Votre compte