• boutonGenresAlt
  • boutonGenresAlt
  • boutonGenresAlt
  • boutonGenresAlt
  • boutonGenresAlt
  • boutonGenresAlt
  • boutonGenresAlt
  • boutonGenresAlt
Recherche RECHERCHE AVANCEE
S'inscrire a nos lettres d'informations
  • 1 CD Classique - 8570562
  • Franz Liszt

    Musique pour piano (Intégrale - Volume 33)

En magasins : 8,24 
En direct ici : 5,83 

SOLDES : -30%

Ajouter au panier
Ajouter a mes envies
EN STOCK. Départ entrepôt : DÈS DEMAIN.
 
Frais de port : 2,99 € par commande.
OFFERTS à partir de 55,00 € (en France métropolitaine).

 
Référence : 8570562 0747313056279 - 1 CD 67:32 - DDD - Enregistré du 26 au 29 avril 2009 à Toronto - Notes en anglais
En vente sur ce site depuis le 14 avril 2011
Date parution numérique : 1 septembre 2010
  • Pour commander par téléphone :
  • 0892 259 770 (0,34 €/mn)
  • From Outside France (only) please dial +331 49269770
    English spoken
Imprimer cette page Imprimer cette page | Envoyer à un ami Envoyer à un ami | Nouveautés Naxos en RSS Recevoir les nouveautés Naxos en RSS
Publier :   Publier sur Facebook  |   Publier sur Delicious  |   Publier sur Digg  |   Publier sur Wikio  |   Publier sur Scoopeo  |   Publier sur Blogmarks  |   Publier sur Myspace  |   Publier sur Technorati  |   Publier sur Twitter  |   Ajouter un favori Google  |   Ajouter un favori LiveMSN  |   Publier sur Yahoo
Cliquez ici pour télécharger le catalogue Naxos 2014 au format PDF


Franz Liszt (1811–1886)

Transcriptions de Richard Wagner (1813-1883)
Ouverture de Tannhäuser, S442/R275
O du mein holder Abendstern, récitatif et romance de Tannhäuser, S442/R275
Einzug der Gäste auf der Wartburg de Deux Pièces de Tannhäuser and Lohengrin, S445/R278
Am stillen Herd in Winterszeit de Die Meistersinger, S448/R281
Walhall de Der Ring des Nibelungen, S449/R282

Transcription de Carl Maria von Weber (1786-1826)
Ouverture de Der Freischütz, S575/R289

Steven Mayer, piano

vant que ne soient inventés les moyens de reproduction mécanique de la musique, il n’y avait pas mille solutions : on allait au concert, ou on jouait soi-même. Naturellement, il ne se trouvait pas partout des orchestres ou des scènes pour proposer les œuvres orchestrales et lyriques : ce sont donc les pianistes-compositeurs qui établissaient des versions adaptées, remaniées, plus ou moins fidèles, des opéras et symphonies au goût du jour. D’où ces kilomètres de rayonnages encombrés de fantaisies, paraphrases, variations etc. sur des thèmes d’opéras. Liszt n’a pas manqué à la tradition, même s’il a mis son évident talent de virtuose à la disposition de bien d’autres compositeurs que lui, y compris des musiciens encore inconnus, méconnus ou décriés – Berlioz et Wagner en tête. Voici donc une belle sélection de transcriptions d’opéras de Wagner, souvent basées sur des réductions fidèles auxquelles il adjoint, en guise de décoration, des quasi-improvisations sur les thèmes qu’il vient d’énoncer. A ce titre, Walhalla est un petit bijou de fantaisie wagnérienne, condensant en sept minutes une forte dose de thèmes de la Tétralogie.

    Weber fut toujours l’un des grands héros de Liszt, qui joua et dirigea ses œuvres à tour de bras. On remarquera que sa transcription (1846) fort fidèle de l’ouverture du Freischütz, à laquelle il ne rajoute pas une seule intention qui ne soit présente dans l’original ! A ne pas confondre, donc, avec ses Fantaisies sur le même opéra, écrites vers 1840.

 

Votre compte