• boutonGenresAlt
  • boutonGenresAlt
  • boutonGenresAlt
  • boutonGenresAlt
  • boutonGenresAlt
  • boutonGenresAlt
  • boutonGenresAlt
  • boutonGenresAlt
Recherche RECHERCHE AVANCEE
S'inscrire a nos lettres d'informations
  • Teizo Matsumura (1929-2007)

    Symphonies n°1 & n°2

En magasins : 8,24 
En direct ici : 7,29 

Soit une remise de 10%

Ajouter au panier
Ajouter a mes envies
EN STOCK. Départ entrepôt : DÈS DEMAIN.
 
Frais de port : 2,99 € par commande.
OFFERTS à partir de 55,00 € (en France métropolitaine).

 
Référence : 8570337 0747313033775 - 1 CD 60:50 - DDD - Enregistré les 18 et 19 septembre 2006 au National Concert Hall de Dublin (Irlande) - Notes en anglais
En vente sur ce site depuis le 18 août 2011
Date parution numérique : 2 août 2011
  • Pour commander par téléphone :
  • 0892 259 770 (0,34 €/mn)
  • From Outside France (only) please dial +331 49269770
    English spoken
Imprimer cette page Imprimer cette page | Envoyer à un ami Envoyer à un ami | Nouveautés Naxos en RSS Recevoir les nouveautés Naxos en RSS
Publier :   Publier sur Facebook  |   Publier sur Delicious  |   Publier sur Digg  |   Publier sur Wikio  |   Publier sur Scoopeo  |   Publier sur Blogmarks  |   Publier sur Myspace  |   Publier sur Technorati  |   Publier sur Twitter  |   Ajouter un favori Google  |   Ajouter un favori LiveMSN  |   Publier sur Yahoo
Cliquez ici pour télécharger le catalogue Naxos 2014 au format PDF


Teizo Matsumura (1929-2007)

Symphonies
N° 1 (1965)
N° 2 pour piano & orchestre (1998, rév. 1999/2006) *

To the Night of Gethsemane pour orchestre de chambre (2002, rev. 2003/05)

* Premier enregistrement

* Ikuyo Kamiya, piano
RTÉ National Symphony Orchestra
Direction Takuo Yuasa

e cherchez surtout pas chez Teizo Matsumura de la musique carte-postalisante nipponne du genre Souvenir de Kyoto, vous la trouverez bien plus aisément dans Madame Butterfly ; rien de tel dans les œuvres de Matsumura qui, Japonais certes, a fait ses armes à travers la musique de Ravel et de Stravinski, avant d’ouvrir sa propre voie avec des œuvres comme la Première symphonie de 1965, un monument de couleurs orchestrales et d’invention sonore. Pour mémoire, Matsumura fut contemporain de Takemitsu. Peu intéressé par les doctrines avant-gardistes écloses après-guerre, notre compositeur préféra développer un langage ni tonal, ni atonal, mais dans lequel les équilibres harmoniques restent toujours dictés par les lois naturelles de l’acoustique humaine. Sa Seconde symphonie, dont la dernière révision date de 2006, comporte une partie de piano concertant assez Bartókienne – retour aux sources pour cette œuvre qui compte parmi les dernières – même si l’argument évolue dans la tradition japonaise. Notez qu’elle est ici donnée en première discographique mondiale.

    L’ultime ouvrage orchestral de Matsumura, La Nuit de Gethsémani, évoque une fresque de Giotto dépeignant la trahison du Christ contre trente pièces d’argent : le sujet n’a donc rien de nippon, preuve que Matsumura ne s’est jamais cantonné à la moindre spécialisation asiatique. Voilà bien un compositeur contemporain à découvrir sans tarder.

 

Votre compte