• boutonGenresAlt
  • boutonGenresAlt
  • boutonGenresAlt
  • boutonGenresAlt
  • boutonGenresAlt
  • boutonGenresAlt
  • boutonGenresAlt
  • boutonGenresAlt
Recherche RECHERCHE AVANCEE
S'inscrire a nos lettres d'informations
  • 1 CD Classique - 8570145
  • William Alwyn (1905-1985)

    Concerti Grossi n°2 et n°3

En magasins : 8,24 
En direct ici : 5,83 

SOLDES : -30%

Ajouter au panier
Ajouter a mes envies
EN STOCK. Départ entrepôt : CE JOUR.
 
Frais de port : 2,99 € par commande.
OFFERTS à partir de 55,00 € (en France métropolitaine).

 
Référence : 8570145 0747313014576 - 1 CD 57:25 - DDD - Enregistré le 9 juin 2007 et le 23 juin 2010 au Liverpool Philharmonic Hall (Angleterre) - Notes en anglais
En vente sur ce site depuis le 18 août 2011
Date parution numérique : 2 août 2011
  • Pour commander par téléphone :
  • 0892 259 770 (0,34 €/mn)
  • From Outside France (only) please dial +331 49269770
    English spoken
Imprimer cette page Imprimer cette page | Envoyer à un ami Envoyer à un ami | Nouveautés Naxos en RSS Recevoir les nouveautés Naxos en RSS
Publier :   Publier sur Facebook  |   Publier sur Delicious  |   Publier sur Digg  |   Publier sur Wikio  |   Publier sur Scoopeo  |   Publier sur Blogmarks  |   Publier sur Myspace  |   Publier sur Technorati  |   Publier sur Twitter  |   Ajouter un favori Google  |   Ajouter un favori LiveMSN  |   Publier sur Yahoo
Cliquez ici pour télécharger le catalogue Naxos 2014 au format PDF


William Alwyn (1905-1985)

Dramatic Overture: The Moor of Venice (orch. Philip Lane) *
Concerto grosso n° 2
Sérénade *
Seven Irish Tunes, suite pour petit orchestre *
I. The Little Red Lark - II. Country Tune - III. The Maiden Ray - IV. Reel: The Ewe with the Crooked Horn - V. The Gentle Maiden - VI. The Sigh - VII. Jig
Concerto grosso n° 3

* Premier ernegistrement

Royal Liverpool Philharmonic Orchestra
Direction David Lloyd-Jones

ien qu’il soit contemporain de Britten, William Alwyn a orienté sa musique dans une tout autre direction. Rappelons qu’il existe en Grande-Bretagne un genre appelé « light music » mais dont la traduction « musique légère » est un catastrophique faux-ami. Le modèle anglais, en effet, diffère du modèle français autant que Noblesse oblige diffère de Mon curé chez les ploucs. Il s’agit donc, outre-Manche, d’une musique destinée à une écoute abordable par tout un chacun, mais d’une exquise facture harmonique, orchestrale et mélodique, sollicitant également l’oreille du grand mélomane ; Alwyn se situe dans cette lignée, du moins dans sa musique orchestrale – votre serviteur ne connaît pas ses opéras. Rappelons également qu’Alwyn a signé quelque 70 partitions cinématographiques, précisément à l’époque des grandes comédies anglaises.

    Peu intéressé par les techniques avant-gardistes, il a préféré poursuivre les grandes formes éprouvées, telles que par exemple le Concerto grosso dont le présent CD comporte les deux derniers, respectivement de 1950 et 64 – c’est dire combien Alwyn fuyait l’avant-garde naissante de l’époque ! Notez que ce sont toujours les plus célèbres musiciens de l’époque qui ont créé les œuvres d’Alwyn, preuve que le genre savait plaire à tout un chacun. Stylistiquement, notre compositeur se situe dans la lignée de Vaughan-Williams, Elgar ou Holst, avec quelques touches à la française telles qu’on les trouve chez Jean Françaix.

 

Votre compte