• boutonGenresAlt
  • boutonGenresAlt
  • boutonGenresAlt
  • boutonGenresAlt
  • boutonGenresAlt
  • boutonGenresAlt
  • boutonGenresAlt
  • boutonGenresAlt
Recherche RECHERCHE AVANCEE
S'inscrire a nos lettres d'informations
  • Musique américaine pour percussion

    American Music for Percussion, Vol. 2

En magasins : 8,24 
En direct ici : 7,29 

Soit une remise de 10%

Ajouter au panier
Ajouter a mes envies
EN STOCK. Départ entrepôt : DÈS LUNDI.
 
Frais de port : 2,99 € par commande.
OFFERTS à partir de 55,00 € (en France métropolitaine).

 
Référence : 8559684 0636943968420 - 1 CD 50:26 - DDD - Enregistré en 2000, 2008 et 2009 - Notes en anglais
En vente sur ce site depuis le 12 mai 2011
Date parution numérique : 3 mai 2011
  • Pour commander par téléphone :
  • 0892 259 770 (0,34 €/mn)
  • From Outside France (only) please dial +331 49269770
    English spoken
Imprimer cette page Imprimer cette page | Envoyer à un ami Envoyer à un ami | Nouveautés Naxos en RSS Recevoir les nouveautés Naxos en RSS
Publier :   Publier sur Facebook  |   Publier sur Delicious  |   Publier sur Digg  |   Publier sur Wikio  |   Publier sur Scoopeo  |   Publier sur Blogmarks  |   Publier sur Myspace  |   Publier sur Technorati  |   Publier sur Twitter  |   Ajouter un favori Google  |   Ajouter un favori LiveMSN  |   Publier sur Yahoo
Cliquez ici pour télécharger le catalogue Naxos 2014 au format PDF

Elliott Carter (né en 1908)
Tintinnabulation (2008)

Peter Child (né en 1953)
Refrain (2000)

Edward Cohen (né en 1940)
Acid Rain (1997)

John Harbison (né en 1938)
Cortège pour 6 percussionnistes (2008)

Fred Lerdahl (né en 1943)
The First Voices pour percussion & voix (2007)

New England Conservatory Percussion Ensemble
Direction Frank Epstein


n vous le concédera aisément, la musique états-unienne pour percussion seule n’est pas de celle que l’on écoute le soir au coin du feu comme fond sonore d’une atmosphère romantique : il convient d’y prêter une oreille attentive, et de se mettre en position de suivre le discours, de goûter les mille réverbérations, les interactions entre les sonorités si riches et différenciées. Il y a un monde entre Tintinnabulation (rien à voir avec les tribulations de Tintin : le terme a été créé en 1946 par Arvo Pärt pour décrire une forme minimaliste empruntant au son des cloches) d’Eliott Carter, écrit pour percussions sans hauteur définie – des sons courts et secs, réellement percussifs – et Acid Rain d’Edward Cohen, où l’on entend cloches, piano, glockenspiel, vibraphone et crotales, rien que des instruments aux sons soutenus et d’une hauteur définie. Enfin, The First Voices de Fred Lerdahl fait appel à trois voix chantées, un considérable contraste avec les percussions sèches qui sous-tendent leur mélodie sur un texte de Jean-Jacques Rousseau.

    Fait notable, Tintinnabulation de Carter (* 1908) est l’œuvre juvénile d’un centenaire, puisqu’il l’écrivit en 2008. Avec son impressionnant arsenal faisant appel à rien moins que 65 instruments différents, elle explore réellement le monde des percussions de bout en bout ; l’auditeur même le moins averti ne pourra que succomber à l’hypnose pure de ces huit minutes hors du temps.

 

Votre compte