• boutonGenresAlt
  • boutonGenresAlt
  • boutonGenresAlt
  • boutonGenresAlt
  • boutonGenresAlt
  • boutonGenresAlt
  • boutonGenresAlt
  • boutonGenresAlt
Recherche RECHERCHE AVANCEE
S'inscrire a nos lettres d'informations
  • Gian Carlo Menotti

    The Consul - Amelia al ballo

5 de Diapason
En magasins : 14,68 
En direct ici : 10,39 

SOLDES : -30%

Ajouter au panier
Ajouter a mes envies
EN STOCK. Départ entrepôt : CE JOUR.
 
Frais de port : 2,99 € par commande.
OFFERTS à partir de 55,00 € (en France métropolitaine).

 
Référence : 811202324 0636943202371 - 2 CD 69:01 - 75:18 - ADD Mono - Enregistré en avril 1950 à New York City (The Consul) et en mars 1954 au Théâtre de La Scala de Milan (Amelia al ballo) - Notes en anglais
En vente sur ce site depuis le 24 juin 2010
Date parution numérique : 2 juin 2010
  • Pour commander par téléphone :
  • 0892 259 770 (0,34 €/mn)
  • From Outside France (only) please dial +331 49269770
    English spoken
Imprimer cette page Imprimer cette page | Envoyer à un ami Envoyer à un ami | Nouveautés Naxos en RSS Recevoir les nouveautés Naxos en RSS
Publier :   Publier sur Facebook  |   Publier sur Delicious  |   Publier sur Digg  |   Publier sur Wikio  |   Publier sur Scoopeo  |   Publier sur Blogmarks  |   Publier sur Myspace  |   Publier sur Technorati  |   Publier sur Twitter  |   Ajouter un favori Google  |   Ajouter un favori LiveMSN  |   Publier sur Yahoo
Cliquez ici pour télécharger le catalogue Naxos Historical 2012 au format PDF


Gian Carlo Menotti (1911–2007)

The Consul (Le Consul), drame musical en trois actes (1950)
Livret du compositeur
Première représentation le 1 mars 1950 au Théâtre Schubert de Philadelphie

Amelia al ballo (Amelia au bal), opéra bouffe en un acte (1937)
Livret italien du compositeur. Création dans une traduction anglaise de George Mead
Première représentation en anglais le 1 avril 1937 à l'Académie de musique de Philadelphie et en italien le 4 avril 1938 au Casino de San Remo

The Consul
Patricia Neway, soprano (Magda Sorel)
Marie Powers, contralto (La Mère)
Gloria Lane, mezzo-soprano (Secrétaire)
Cornell MacNeil, baryton (John Sorel)
Leon Lishner, basse (Agent de police)
Andrew McKinley, ténor (Nika Magadoff)
George Jongyans, baryton-basse (Mr. Kofner)
Maria Marlo, soprano (L'étrangère)
Lydia Summers, contralto (Vera Boronel)
Maria Andreassi, soprano (Anna Gomez)
Francis Monachino, baryton (Assan)
Orchestre Symphonique
Direction Lehman Engel

Amelia al ballo
Margherita Carosio, soprano (Amelia)
Rolando Panerai, baryton (Le Mari)
Giacinto Prandelli, ténor (L'Amant)
Maria Amadini, contralto (L'Amie)
Enrico Campi, basse (Le Commissaire de police)
Silvana Zanolli, mezzo-soprano (Première femme de chambre)
Elena Mazzoni, mezzo-soprano (Seconde femme de chambre)
Chœur & Orchestre de La Scala de Milan
Direction Nino Sanzogno

ntre The Consul et Amelia al ballo, c’est tout un monde : Le Consul de 1950 traite d’un sujet brûlant, le sort de tant d’immigrants entre les griffes d’officiels rapaces et cyniques. L’opéra commence mal, puis tourne au cauchemar avant de tomber dans la catastrophe, il n’est donc pas à conseiller aux esprits suicidaires ou dépressifs. La musique de Menotti, irrésistible, terrible, ne joue jamais le jeu du vérisme ou de la pleurnicharderie bon marché : le compositeur sait doser les effets à merveille, usant des tournures musicales de manière à commenter l’impression dramatique plutôt que de bêtement la doubler ou la singer.

    Amelia al ballo, donné ici dans sa version italienne originale (Menotti n’a écrit que deux opéras dans sa langue natale, les autres étant écrits d’emblée en anglais), narre l’aventure d’Amélie qui s’apprête à aller au bal ; mais son mari jaloux a eu vent qu’elle a un amant, et exige de savoir son nom avant de l’accompagner au bal. Amélie l’informe que c’est tout simplement le voisin du dessus. Le voisin débarque, mêlée générale, Amélie assomme son mari d’une grosse potiche, on appelle la police en prétendant qu’un voleur a assailli le pauvre mari. On emmène le mari à l’hôpital, la police embarque l’amant-voisin qu’elle prend pour le voleur et assaillant, tandis qu’Amélie se rend au bal au bras du chef de la police. Cynique, misogyne comme The Telephone, délicieux, ce petit bijou date de 1937 : le tout jeune Menotti, 23 ans, signe là son premier grand chef-d’œuvre, dans un style qui se moque aimablement du vérisme de l’époque, en « en faisant trop » par moments, mais avec un sens de la dérision tout à fait épatant.

    Deux enregistrements de 1950 ; Le Consul bénéficie ici de la distribution originale, qui venait d’assurer la création à peine quelques semaines auparavant. A découvrir d’urgence pour ceux qui ne connaîtraient pas encore !

 

Votre compte